jeudi 14 mars 2013

SOLITUDE








                                         C'est un désert étendu de pensées

                                         A des heures absolues d'ennui

                                         Où la parole est emprisonnée

                                         Dans un espace vide de bruit.



                                         Un intervalle infini  de silence

                                         Où la voix fictive est monotone

                                         Des instants sans plus d'importance

                                         Sur des sons qui vous abandonnent.



                                         Si les mots n'ont plus rien à dire

                                         Que la raison sombre de lassitude

                                         L'apophtegme suscite un soupir

                                         Surgie, l'impitoyable solitude.


                                                                            M  PIERRON 



Copyright © M. Pierron

certificat : 000568365