vendredi 15 mars 2013

VENT





                            C'est toi qui donnes la vie aux arbres

                            Les  feuilles frémissent sous tes caresses

                            Les roseaux se plient sous ton charme

                            Même les eaux mortes perdent leur paresse

                            Alors que les océans se déchaînent

                            La plus petite fleur devient ton esclave

                            Au gré de ton souffle, tu l’enchaînes

                            Tu es le vent, et même les nuages

                             Ne résiste pas sur ton passage.




                             Tu es tempête dans un ouragan

                             D'une plainte en multiples rafales

                             Tu cingles en maître de tes élans

                             Simoun, cyclone ou bien mistral

                             La nature présente de tous ces éléments

                             Qui souffre par l'effet de l'acte brutal

                             Sous ton passage et ton acharnement

                             Alors épuisées bourrasques infernales

                             Tu t'esquisses et t'endormir au-delà du néant.


                                                                           M  PIERRON 



Copyright © M. Pierron

certificat 000568365

   

 



                                   

1 commentaire:

eleusis enverspoetique a dit…

Un petit vent couvert qui fait frissonner les pores de la peau...