samedi 6 avril 2013

MON FRÈRE




           

                               Je ne fus pas dans tes années chérubin

                               Nos jeux n'ont pas connu nos partages

                               Et nos sourires restés orphelins 

                               N'ont pas fleuri les printemps de nos âges.



                               Mon frère, mon égal altier de source mère

                               Le geste fragile en intention de douceur

                               Au profond de mon âme, tu es venu sincère

                               Déposer un jour tes sentiments sur mon coeur.



                               Je n'oublierai pas le temps qui nous a réuni

                               Ni les gestes pas les mots ni même les murmures

                               Toi qui fus mon frère mon confident mon ami

                               Tu me quittes au chemin de notre aventure.



                               Je verse des larmes essuyées de silence

                               Dans ce monde qui nous a vu sourire

                               Tu laisses par ton éternelle absence

                               Un vide qui s'accroche à mes souvenirs.



                               Je vais par ce sentier étroit et fleuri

                               Où partagé fut notre dernier horizon

                               Je marche sur la sente de nos vies

                               Le pas solitaire perdu d'abandon.



                               J'irai de par le front bas de pensées

                               L'esprit d'instants qui te rappellent 

                               Et jusqu'au bout de ma destinée

                               Tu seras frère mon symbole spirituel.



                                                                       A mon frère 
                                                                   


                                                                             M PIERRON


Copyright © M. Pierron