vendredi 5 avril 2013

SORTILÈGE

                                       Insidieux, il s'est immiscé en son esprit

                                       Bondissant l'obscur d'un corps ingénu

                                       L'incube aux ardeurs, le charme accomplit

                                       Va sa fatalité introduire l'innocente élue.



                                       L'éprise sulfureuse épanchée de désir

                                       Quand l'ombre excelle son rituel excitant

                                       La transe essoufflée sublimant le plaisir

                                       Ira jeter dans l'aube ses remords naissants.



                                       Le fantasme abreuvré d'extases sueurs

                                       Au talent de son effet à l'incantation

                                       La muse de nu va noyer sa splendeur

                                       De cuisses béantes de seins à l'abandon.



                                       Nuit de fièvre où le voile s'est échoué

                                       Dans l'excès d'un auguste festin

                                       L'âme va aux prémices clartés

                                       Se vautrer dans les vapeurs du matin.



                                                                                  M  PIERRON




Copyright © M. Pierron 




                                        

      


  

3 commentaires:

BERNARD adrien a dit…

Joliment dit Michel
bonne journée !!

Danielle Dupre a dit…

magnifique ce poème pleins de mots merveilleux merci pour cette description si belle j adore ton amie Antoinette

Danielle Dupre a dit…

magnifique ce poème pleins de mots merveilleux merci pour cette description si belle j adore ton amie Antoinette