dimanche 2 mars 2014

LE SENTIER




                              Un petit sentier de terre étroit et fleurit

                              Dans la clarté pâle à l'éclosion matinale

                              Libre se faufile ambitieux et sans bruit

                              Sous le bleu marbré d'un ciel estival.



                              En bordure des buissons d'aubépines

                              Eveillent leurs sépales de rose et blanc

                              Et la brise ennoblissant mes narines

                              M'éclabousse de son bienfait odorant.



                              Frémissante sur les herbes et les fleurs

                              L'ombre fissure son haleine fragile

                              Et la lumière épanouie de splendeurs

                              Gave la nature de sa saveur subtile.



                              Je déambule le pied prit d'évasion 

                              Sur le pâturage vert de mon aventure

                              La douceur épanchée sur mon front

                              Et ses reflets heurtant ma figure.



                              Le pas flâneur les mots en pensées

                              Je respire le bonheur qui m'est offert

                              En la communion dont je suis invité

                              Lorsque mon talon se pose sur la terre.



                                                           M PIERRON


Copyright © M. Pierron