samedi 2 mai 2015

L'ADIEU

                                  


                                      Toi mon père si beau et si fort à la fois

                                      J'ai marché dans l'empreinte de tes pas

                                      J'étais ton éclat, l'amour notre joie

                                      Dans la chaleur suprême de tes bras.


                                      Ce que fut ton regard confit de tendresse

                                      Mes yeux de te voir mon cœur de t'aimer

                                      Les instants près de toi étaient des caresses

                                      Par tes sentiments que tu as su me donner.


                                      Je n'oublie pas ta bonté qui m'a fait grandir

                                      Ces instants si forts, nos mots tendres partagés

                                      Tu m'as donné du bonheur, j'ai reçu du plaisir

                                      Qu'il était doux père de vivre à tes côtés


                                      Ton silence s'accroche à mes heures

                                      Que le souffle de ton âme si peu refroidi

                                      S'immisce en ma peine sèche mes pleurs

                                      Ô père, je suis ton enfant l'autre bout de ta vie.




                                                                                 M. PIERRON

      Copyright © M. Pierron

                         certificat :  000568365
     

7 commentaires:

véro glin a dit…

des mots touchants qui me rappelle le mien trop tot disparu merci Michel ....

Gil Zetbase a dit…

J'adore ce poeme...
Bon week end!
Photographe Gil Zetbase
http://www.gilzetbase.com/

Victor Nickleton a dit…

Un rythme très agréable et un sens qui l'est tout autant, bravo.

flipperine a dit…

un très beau poème

CHRISTIAN BAILLY a dit…

un très bel hommage à ton père...un hommage que je pourrais jamais écrire car je n'ai jamais connu le mien...
ce poème me touche d'autant plus, je l'avoue

morgane leroux a dit…

Bel hommage, hélas tous les pères ne sont pas à chérir !!!
Merci Michel !

Armelle a dit…

Un très beau poème à la mémoire d'un père. Emouvant et sobre.