jeudi 28 mars 2013

LE TEMPS






                                Quelquefois bien long le temps va

                                Laissant en regret et non- retour

                                Le passé mort qui s'enfuit déjà

                                Le temps va bien souvent trop court

                                Emportant chaque instant au-delà

                                Le présent qui se gomme en jour.



                                Le temps va de ses heures perdues

                                Si longues mais brèves parfois

                                En rythmes d'intervalles disparus

                                Le temps va littéral à sa loi

                                D'une durée qui n'en finit plus

                                De n' être passé et futur à la fois.



                                Le temps va infini d'espaces

                                De l'obscurité jusqu'à la lumière

                                Où jours et nuits se remplacent

                                Le temps va de minutes régulières

                                Son cycle demeure et s'efface

                                Mais jamais ne revient en arrière.



                                Le temps va infidèle et fuyant

                                Son emprunte telle une nostalgie

                                Confit, le souvenir d'antan

                                Le temps va muet sans bruit

                                Et son silence nous rappelant

                                Que le temps va et nos vies aussi.


                                                                                     M PIERRON




Copyright © M. Pierron