jeudi 28 mars 2013

OSMOSE A LA NATURE






                               N'as-tu pas entendu la voix de la nature

                               Dans ses replis vastes les plus intimes

                               Sa rumeur insoluble tel un murmure

                               En souffle soupir en son s'exprime

                               Chaque instant est une vérité pure

                               Un vocabulaire suprême et sublime

                               Un langage originel qui se capture.



                               N'as-tu pas ressenti cette harmonie 

                               Intrinsèque à ses diverses substances

                               L'osmose diffuse qu'elle accomplit

                               Où chaque issue est une bienfaisance

                               Telle, une offrande pour un profit

                               En ordre parfait et d'abondance

                               Conférée pour l'être et son esprit.



                               As-tu observé cette référence naturelle

                               Océan unique de signes et de formes

                               Ou chaque renouveau est un rappel

                               Cohésion de beauté qui se transforme

                               Sur une loi et des raisons universelles

                               Dont la vertu se conjugue à l'homme

                               Jusqu'à devenir vitale et essentielle.



                               As-tu compris la voix qui nous inonde

                               De ses sentiments fissurés d'amour

                               La prophylaxie d'une mère féconde

                               Fertile si ton respect est en retour

                               Du plus haut au plus bas de ce monde

                               Sa richesse est sur les nuits les jours

                               De l'humanité sur la planète ronde.



                                                                                      M  PIERRON


2 commentaires:

Marisa F a dit…

oui, le plus dur est de se libérer des maux dont la société nous inonde pour s'ouvrir aux bienfaits de mère-nature dans le respect et l'amour !!!

daniel discarte a dit…

on a besoin telle pour vivre sans elle plus de vie mes elle peut mourir et revivre elle a pas besoin de nous le jour ou l'humain se sera détruit
elle pourra vivre en pais