mardi 29 septembre 2015

L'AUTOMNE EN ALSACE







                                         Ainsi vais-je par les sentes solitaires

                                         Ecouter le silence de l'été qui expire

                                         Sa dernière lueur chaude dans l'air

                                         En éclat de douceur va bientôt mourir.


                                         Vallons et ravines dans les aubes pâles

                                         La saison apporte son premier frimas

                                         Et sur l'ombre des heures va son long râle

                                         Écourter les jours sans bruit ni fracas.


                                         Je pose le pied dans le matin frileux

                                         L'automne est là froissant la feuille

                                         Sous les lambeaux d'un vent vigoureux

                                         Dépouillée, la nature nue est en deuil.


                                         J'entends ses sons et ses murmures

                                         Son souffle au plus profond des bois

                                         Même sur le plus petit brin de verdure

                                         L'humeur automnale jette son froid.


                                         Plaine et monts, je foule l'herbe froissée

                                         Des versants jusqu’aux coteaux Alsaciens

                                         Le regard ébloui de rouge au jaune coloré

                                         La fraîche rosée perlant mes escarpins.



                                                                             M. PIERRON



        Copyright © M. Pierron


                         certificat: 000568365             


9 commentaires:

Jeannine Vaquié a dit…

C'est magnifique ! Là, on ressent le poète que vous êtes.. Qu'est ce que c'est beau, cette douce mélancolie. Merci de ce beau partage.

lamoune denullepart a dit…

coucou ! Que voilà un bel automne qui nous glissera doucement dans l'hiver ....en attendant profitons de ses belles couleurs ,de ses belles promesses ( champignons et châtaignes....oui moi c'est pas l'Alsace mais les Cévennes , et et et des grains dorés des tardives vendanges ! )

Tu donnes envie de parcourir ces vals et ces plaines ! merci ...bises

Jacques Perrault a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jacques Perrault a dit…

Si belle atmosphère automnale !
Temps des premiers frimas et brumes
Temps des derniers labeurs exterieurs.
Les labours et recoltes: pommes, noix, champignons
Sur le dos de la bête, sur son echine!
Oui je n'ai pas la face riante et riche,
De l'alsace, pour agrémenter les vosges.
Mais son "cul" si vous me permettez cette image.
Pas déplacée, mais bien réelle.
Premiers plis vosgiens, le badonvillois.
Premier creux la vallée de la plaine.
Avec des trésors: lac et chateau de pierre percée,
Lac de la maix, le donon, les hautes chaumes...
L'automne y est intense, la vie pleine !
Pas le temps à la melancolie!
Sauf à suivre le corps, la mort de la nature.
À pleurer le départ des hirondelles, la chaleur de l'été.
Mais l'âme pleine de ressources et de fontaines
Occupe le temps et l'espace.
Récolte, feu dans la cheminée.
Aller aux champignons et écouter le brame.
Netoyer le jardin, et pourquoi pas
Préparer une eau de vie.
Déjà préparer un avenir, l'automne est plein de se que sera demain!
Un bémol ? Sans doutes la perte du jour.
Mais les lumière d'octobre sont un feu
Ceux de novembre une inspiration.
Viendra Noël et son intuition .
Là haut sur les hautes chaumes
Dans l'abri de la haute loge
Certains que je ne connais point
Y prépareront un sapin, dans ses habits de fêtes
L'esprit sera lumière, pour le renard, le cerf, le corbeau et la marte curieuse. . .

Jacques Perrault a dit…

J'aime ce poème, donne envie de balades.
Et l'automne est si propice à ces échappées belles.

morgane leroux a dit…

Belle saison pour les vignes qui se parent d'or et de rouge !!
Belle saison pour le poète qui décrit si bien ces merveilleuses couleurs !
On viendrait bien jusqu'en Alsace ......
Bisous Michel

Dominique Brené a dit…

J'aime tes vers automnal, l'Alsace une belle région. Entendez - moi et respectez cette belle Dame nature.
C'est très beau Michel. J'aime te lire. Bise

Dominique Brené a dit…

J'aime tes vers automnal, l'Alsace une belle région. Entendez - moi et respectez cette belle Dame nature.
C'est très beau Michel. J'aime te lire. Bise

flipperine a dit…

que c'est joli l'automne mais elle annonce l'hiver