lundi 1 juillet 2013

AVEUX SUBTILES



                        




                                Elle est belle ô douce habillée d'amour

                                J'eusse apprécié l'impalpable vêtement 

                                Quand son âme éclaboussée de jour

                                Met à nu l'intimité de ses sentiments.



                                Vêtue ce matin d'un voile de plaisir

                                Froissé, le silence chuchote en douceur

                                Sur sa lèvre éprise, l'agréable sourire

                                Verse l'infinie tendresse sur mon coeur.



                                L’œil câlin en bleu azur et de joie

                                Invincible regard aiguisé sur ma vue

                                Sous sa paupière offre et prend à la fois

                                Le désir glorifié par une chaude vertu.



                                Visage fragile sous la blonde tresse

                                Que l'aurore sur ses cheveux attifés

                                Pose en reflet, et la nuance caresse

                                Les éclats de sa délicate beauté.



                                Le front bas posé sur ses genoux

                                Ma pensée trébuche et ma voix subtile

                                S'éxprime dans un chapelet de mots doux

                                Osant tiède haleine sur mes aveux subtiles.



                                                                            M PIERRON




Copyright © M. Pierron 

                                

3 commentaires:

Anonyme a dit…

magnifique ce poeme avc de bien jolies phrases de notre poete
MICHEL PIERRON
MERCI
j aime &&& poeme &&&

Anonyme a dit…

J aime beaucoup , un vrai plaisir

Christian BAILLY a dit…

de très beaux aveux...loin d'être futiles !!!
Un plaisir de lecture