jeudi 8 août 2013

LA VOIX DE L'AME








                                 Elle ferme son regard laissant épanouir

                                 Au miroir de l'âme, un éclat de conscience

                                 Et le lambeau de songe rompu de désirs

                                 Gifle l'illusion d'une douce effervescence.



                                 Balancé sur les mots invisibles de la pensée

                                 L'espoir glorifie jusqu'au fond de la nuit

                                 Et les sentiments absolus sont jetés

                                 Dans les rêves chauds a moitié endormis.



                                 A se laisser dormir dans l'épaisse solitude

                                 Le bain de ténèbre que l'esprit caresse

                                 Va de silence éclabousser de vicissitude

                                 Les préjugés sourds fustigés de détresse.



                                 Les tourments agités hurlent de raison

                                 Et l'angoisse va jusque dans la mémoire

                                 S'immiscer pour substituer l'émotion

                                 Laissant en sanglots le sentiment choir.



                                 Au milieu de l'espoir la pensée s'enfuit

                                 Et la conscience anxieuse s'exclame

                                 Bousculant dans la profondeur de l'esprit

                                 Les cris en appels par la voix de l'âme.



                                                            M PIERRON




Aucun commentaire: